Dans cette catégorie sont regroupées des formations pouvant intéresser les praticiens oeuvrant dans le champ de la santé mentale. La « santé » étant globale, il se peut que certaines formations intéressant un clinicien du champ de la santé mentale puissent se retrouver dans la catégorie « Santé physique ».

L’intervention de groupe: une approche efficace, stimulante et accessible à tous

Description : Nous n’avons qu’à penser à notre famille, à nos proches, à nos collègues de travail, à nos activités personnelles et de loisir pour constater à quel point le groupe occupe une place importante dans nos vies. Il est donc facile de comprendre pourquoi il peut également être un élément puissant en contexte d’intervention. Mais à quelles réflexions faut il s’adonner en tant que professionnel lorsque l’on souhaite mettre en branle un tel projet dans notre
établissement? Quelles sont les connaissances théoriques et pratiques à avoir en main avant de se lancer dans la grande aventure?

Objectifs : Dans le cadre de sa participation à la journée de formation, le participant sera amené à travailler sur des éléments portant tant sur les aspects théoriques que pratiques liés à l’intervention de groupe. Ainsi, il sera amené à travailler sur les points suivants :

– Aller chercher les connaissances théoriques nécessaires en lien avec l’intervention de groupe.

– Développer des habiletés pour intervenir en situation d’intervention de groupe auprès d’une clientèle variée.

– Amorcer une démarche de réflexion par rapport à la mise en place d’un projet d’intervention de groupe en établissement.

Clientèle visée : Ce cours s’adresse à toutes personnes pouvant être amenés à faire l’utilisation de l’intervention de groupe dans le cadre de leurs fonctions.

Contenu : -Volet théorique : Buts et objectifs du groupe, types de groupes, groupes ouverts et fermés, les rôles de l’animateur, coanimation, règles de fonctionnement, systèmes du groupe, phases du groupe etc.
-Volet pratique : Expérimentation d’une séance de groupe, mises en situation, discussions de cas cliniques.
-Présentation d’un projet d’intervention de groupe mis en place en établissement.

Méthode pédagogique : Volet théorique et pratique. Discussions de cas cliniques, jeux de rôle et mises en situation. Échanges d’expériences sur le sujet.

Savoir faire dans la gestion des attentes d’un client

Description : La complexité des situations vécues par la clientèle du réseau de la santé et des services sociaux amènent les intervenants à prendre et à partager des décisions difficiles. L’écart entre les attentes du client et les moyens d’intervention disponibles peut devenir un dilemme lorsque les demandes sont plus ou moins adaptées à la réalité ou présentées de façon insistante. S’ajoute à cette pression, les exigences en provenance des ordres professionnels et des établissements.
Comment avoir une ligne directrice et rester centré malgré des problématiques biopsychosociales si variées? Devons-nous être expert dans tout? ? Est-ce possible de départir les besoins et les désirs du client? Est-ce que l’approche basée sur un partenariat entre le client et le professionnel serait une approche applicable pour aider à la formulation d’objectifs réalistes?
Plusieurs stratégies pour susciter l’engagement responsable dans le processus thérapeutique y seront présentées. Les participants pourront consolider leur identité professionnelle afin de pouvoir mieux intervenir comme agent de changement efficace auprès de la clientèle.

Objectifs : Réfléchir sur les enjeux éthiques reliés aux attentes d’un client vs les moyens disponibles.
Comprendre les étapes du processus de changement.
Développer les habiletés cliniques pour entrer en relation avec le client incluant les concepts de partenariat entre le client et l’intervenant.
Faciliter la formulation et l’atteinte des objectifs de la personne.
Mieux comprendre et utiliser les différentes facettes du rôle d’un professionnel de la santé et des services sociaux.

Clientèle visée :Tous les intervenants œuvrant dans le domaine de la santé et services sociaux qui souhaitent améliorer leur pratique en développant des compétences comme agent de changement auprès de leur clientèle.

Méthode pédagogique: Présentation théorique, histoires de cas, atelier en sous-groupe.

Les connaissances essentielles d’un ergothérapeute en réadaptation professionnelle

Description 

Selon les statistiques, les ergothérapeutes pratiquent de plus de plus dans le domaine privé de la santé en première ou deuxième ligne. Ces ergothérapeutes sont souvent nouvellement gradués et plusieurs doivent même démarrer le service d’ergothérapie de l’entreprise. Cette formation offrira des outils concrets à l’ergothérapeute pour mieux connaître ce milieu clinique et mieux orienter sa pratique quotidienne.

Contenu

Le fonctionnement des organismes payeurs (CNESST, SAAQ et assureurs), les divers diagnostics de l’appareil locomoteur et leur impact fonctionnel, les évaluations spécifiques musculosquelettiques et celles des autres professionnelles (médecins et physiothérapeutes), la formulation des objectifs en ergothérapie, les simulations de tâches de travail en clinique et les conséquences de la douleur persistante.

Objectifs 

Cette formation a pour objectif de développer des connaissances propres à la réadaptation professionnelle en pratique privée.

Clientèle visée

Cette formation s’adresse aux ergothérapeutes pratiquant depuis peu en réadaptation professionnelle dans le système privé de la santé.

Méthode pédagogique

Exposés, discussions de groupe, analyses de vignettes cliniques.

Thérapie cognitivo-comportementale : fondements théoriques et applications cliniques

Description 

Depuis la dernière décennie, la thérapie cognitivo-comportementale a connu un essor important notamment à cause des multiples recherches qui ont démontré son efficacité. Elle est utilisée dans une variété de situations cliniques où l’on cherche soit à modifier un comportement, soit à favoriser chez la personne l’acquisition d’un nouveau comportement.

Objectifs 

L’approfondissement des bases conceptuelles et cliniques de l’approche cognitivo-comportementale dans la lecture de différents problèmes couramment retrouver en cliniques.

Clientèle visée 

Tout intervenantt désirant travailler avec cette approche ou l’approfondir.

Contenu 

Fondements théoriques des modèles comportementaux (Seligman, Wolpe, Skinner,etc.) et cognitifs (Bandura, Beck, Ellis, Stats) (modification de comportement, gestion de l’agressivité, acquisition d’habiletés et d’habitudes, exposition graduée, développement de compétences sociales, thérapies cognitives : modification des pensées et des croyances, résolution de problème, etc. Les participants apprendront à effectuer une analyse fonctionnelle de problématiques (antécédents, facteurs déclenchant et de maintien).

Méthode pédagogique 

Exposé théorique, vignettes cliniques, discussion.

Déficits cognitifs, sécurité et activités :défis de l’ergothérapeute

Description

La perte d’autonomie reliée aux déficits cognitifs entraîne une panoplie de conséquences dans les activités de la personne atteinte. La difficulté d’assumer pleinement sa propre sécurité en est une des plus importantes. Dans tous les milieux, les ergothérapeutes sont appelés à donner leur impression clinique sur la sécurité de cette clientèle. Ce mandat représente un défi de taille quand on pense à l’impact que peut avoir les recommandations sur la vie de la personne et de son entourage. La première partie de la formation se concentre sur le processus d’évaluation ergothérapique : le recadrage de la demande, l’évaluation des habiletés fonctionnelle, les évaluations spécifiques, l’identification des facteurs environnementaux et l’évaluation des risques. La deuxième partie s’intéresse spécifiquement à la notion de risque et à l’analyse de ses composantes (ex : facteur de risque, risque probable, imminent) en relation avec les résultats de l’évaluation. L’appréciation des capacités décisionnelles y est abordée ainsi que quelques questions éthiques et légales en lien par exemple, avec la conduite auto, les chutes, les milieux insalubres. La troisième partie comprend une revue des symptômes comportementaux et psychologiques de la démence (SCPD) ainsi que les stratégies d’intervention de base favorisant la participation et la sécurité de la personne.

Objectifs

Réviser l’impact de la loi 21 et les recommandations de l’OEQ sur la pratique des ergothérapeutes auprès de la clientèle présentant des déficits cognitifs; se familiariser avec les outils de dépistages et d’évaluation reliés au déficits cognitifs et à la sécurité; approfondir l’analyse ergothérapique au sujet de la gestion du risque; documenter les situations à risque; connaitre les différents symptômes comportementaux et psychologiques de la démence et les stratégies d’intervention appropriées; développer son jugement professionnelle face à des situations complexes.

Clientèle visée

Ergothérapeutes œuvrant auprès d’une clientèle âgée ou adulte présentant des déficits cognitifs.

Contenu 

Alternance entre contenu théorique et vignettes cliniques. Présentation d’outils de dépistage, outils d’évaluation, stratégies d’intervention, notion de gestion du risque. Échange en plénière.

Méthode pédagogique

Exposé théorique, histoire de cas, échanges et plénière.

Ergothérapie et inaptitude

Description 

L’ergothérapeute peut être appelé à aider à documenter le degré d’autonomie d’une personne lorsqu’il y a des répercussions sur ses capacités à gérer sa personne ou ses biens. Sa contribution à l’évaluation des habiletés fonctionnelles aide à préciser les capacités et incapacités, les risques à la sécurité et à la santé, et le choix d’interventions et de mesures pour protéger la personne.

Objectifs 

Adapter l’évaluation ergothérapique au contexte particulier de l’inaptitude et des régimes de protection, acquérir des notions de base sur les différents régimes de protection, appliquer un processus d’analyse permettant de raffiner son jugement clinique sur le degré d’autonomie et de sécurité en lien avec l’inaptitude, partager ses connaissances sur des interventions et mesures visant à atténuer les risques identifiés et protéger la personne et développer une structure de rapport adaptée à cette démarche.

Clientèle visée 

Ergothérapeutes

Contenu 

Démarche clinique ; concept d’inaptitude ; enjeux cliniques, éthiques et légaux ; régimes de protection ; outils cliniques d’évaluation : grille d’analyse fonctionnelle de la sécurité, gestion des risques, particularités des différentes clientèles et milieux cliniques.

Méthode pédagogique 

Exposés théoriques, analyse d’outils d’évaluation, exercices et analyse de vignettes cliniques.

Ergothérapie et santé mentale en réadaptation professionnelle

Description

À l’échelle mondiale, la dépression constitue la principale cause d’incapacité chronique (Ustun, Yuso-Mateos, Chatterji, et coll., 2004). Au Canada, en 2002, 71 % de la population âgée entre 25 et 64 ans avaient vécu un épisode dépressif majeur ayant eu un impact sur leur travail (Gilmour, Patten, 2005). Considérant l’augmentation de la prévalence des problématiques de santé mentale, il n’est pas surprenant que les ergothérapeutes qui pratiquent dans le domaine de la réadaptation professionnelle soient amenés à intervenir auprès d’une clientèle présentant des problèmes de santé mentale.

Objectifs :

Cette formation vise à présenter et à critiquer différentes modalités cliniques pour intervenir en santé mentale dans un contexte de réadaptation.

Contenu 

Différentes approches seront présentées, tant sur le plan de la prévention (ex. : clinique du travail) que de celui de la réadaptation (ex.: thérapie cognitivo-comportementale, entrevue motivationnelle, thérapie centrée sur les valeurs).Illustrations cliniques qui mettent l’emphase sur des outils concrets à utiliser en traitement. Réflexion sur le rôle de l’ergothérapeute en santé mentale, principalement dans l’optique de prévention et d’interventions en milieu de travail.

Clientèle visée 

Cette formation s’adresse aux ergothérapeutes désirant débuter des prises en charge en santé mentale dans un contexte de réadaptation professionnelle ou aux ergothérapeutes qui pratiquent déjà dans ce contexte, mais désirant diversifier leurs modalités d’intervention.

Méthode pédagogique 

Exposés, discussions en groupe, analyses de vignettes cliniques.

La prestidigitation, une modalité d’intervention auprès des enfants comme auprès des adultes

Description

Si les impacts positifs du jeu sont déjà reconnus. Il existe un outil, fort intéressant mais toutefois peu utilisé, qui s’étale du simple au complexe et qui permet d’aborder la dextérité fine, la coordination des deux mains, l’art de la présentation et de la parole, un aspect théâtral, des notions telles que la chimie, la physique, les mathématiques et bien d’autres volets culturels qui ne demandent qu’à être inclus dans les interventions auprès de la clientèle. Cet outil c’est la prestidigitation, c’est-à-dire la « magie » exécutée avec les mains. Quant à la clientèle ciblée par ce type d’intervention, il s’agit d’enfants, mais aussi d’individus en recherche de créativité ou de personnes âgées qui doivent lutter pour leur coordination et même certains professionnels et sportifs qui désirent obtenir dextérité et précision.

Objectif

Développer ses habiletés à soutenir le client dans son développement d’autonomie à travers une activité ludique originale. Bien entendu il ne s’agit pas ici de devenir Copperfield, Langevin ou Chris Angel. Des trucs très simples, faciles à bricoler (seul ou en partenariat avec les clients) peuvent avoir un impact extraordinaire sur l’apprentissage, la remémoration, l’acquis gestuel, l’expression et la communication au sens large. Surtout si l’on ajoute à ces petits numéros des suggestions ou de la visualisation, alors l’outil devient polyvalent et efficace à long terme.

Contenu

Les 4 grands volets de la magie et une réflexion sur les habiletés impliquées qui découlent naturellement sur l’usage thérapeutique à retirer de la prestidigitation comme modalité thérapeutique.

Méthode pédagogique

Courts exposés théoriques. Le contenu de cette formation se fera surtout sous forme d’exercices pratiques que les participants partageront et expérimenteront.