Nouchine Dardachti

Nouchine Dardachti, erg. Diplômée de l’Université McGill en psychologie, de l’Université de Montréal en ergothérapie, œuvre comme ergothérapeute en santé mentale depuis plus de 20 ans. Elle a développé une grande expertise reliée aux problématiques de santé mentale au travail. Elle a notamment accompagné de nombreux travailleurs, cadres et professionnels suite à un arrêt de travail causé par un problème de santé mentale. Conférencière et formatrice, elle offre des ateliers de formation sur la santé mentale au travail auprès des divers employeurs privés et publics et pour des associations professionnelles.

À venir! !

Rachel Green

Rachel Green, Ph.D. est une psychologue, psychothérapeute et une facilitatrice d’atelier en entretien motivationnel (EM) avec une réputation internationale. Elle est également fondatrice de formation dancing gecko. Elle a commencé sa carrière en psychologie comme neuropsychologue (BA, Concordia University, Ph.D., Université de Québec à Montréal) avant d’être séduit par l’EM en 2006. Elle est member du Motivational Interviewing Network of Trainers (MINT) et l’Association francophone de diffusion de l’Entretien Motivationnel (AFDEM) duquel elle est actuellement la vice présidente.where she is currently vice-president. Elle est chargée de cours à l’Université de Montréal en psychoéducation, et membre de l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) depuis 2001.

 

Dre. Green à une pratique privée en psychothérapie dans laquelle elle utilse l’EM, la pleine conscience, la thérapie d’Acceptation et engagement (ACT) et l’hypnothérapie afin d’aider ses clients à faire les changements qu’ils veulent faire. Sa clientèle comprend des adolescents, adultes et couples. Elle a une pratique régulière de la meditation de pleine conscience et elle fait plusieurs retraites annuelles afin d’approfondir sa pratique.

Nathalie Blanchard

Nathalie Blanchard est travailleuse sociale et conseillère clinique cadre dans le réseau de la santé. Détentrice d’une maîtrise en travail social, spécialisée en gérontologie sociale, son expertise se situe dans l’accompagnement des gens et de leurs proches. Pendant plus de dix ans, elle fut gestionnaire de cas pour un réseau de services intégrés et a travaillé auprès de plusieurs établissements du réseau de la santé afin d’accompagner les usagers et leurs proches. Forte d’une orientation systémique qu’elle a développée au fil de sa pratique et de ses multiples formations, son approche clinique encourage la collaboration et l’ouverture aux autres, favorisant ainsi la participation de tous aux différents processus décisionnels.

Pierre Fortier

Pierre Fortier, M.A., se spécialise en approche TCC pour les troubles sévères et persistants dont la psychose, la schizophrénie, la comorbidité associée et les troubles anxieux sévères. Il est cofondateur du programme des premiers épisodes du département de psychiatrie de l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et y fût clinicien jusqu’en 2015.  Il est également professeur adjoint de clinique à la faculté de médecine de l’université de Montréal au programme d’ergothérapie et chargé de cours au département de psychologie à l’université du Québec à Montréal. M. Fortier fait de la supervision clinique auprès d’équipes en CLSC  qui œuvrent auprès d’une clientèle qui présente des troubles de santé mentale sévères et persistants.

Tokiko Hamazaki

Tokiko Hamasaki est ergothérapeute et candidate au doctorat en Sciences de la réadaptation à l’Université de Montréal (UdeM) et au Centre de recherche du Centre hospitalier de l’UdeM (CRCHUM). Elle a obtenu son diplôme de premier cycle en ergothérapie à’UdeM en 2001 et complété sa maîtrise en Sciences de la réadaptation à l’UdeM en 2014. Elle pratique en tant qu’ergothérapeute au CHUM depuis 2001. Ses intérêts en recherche portent sur l’évaluation de la douleur, la rhizarthrose, une pratique inter (multi) disciplinaire, et l’organisation des soins.

Geneviève Dion

Geneviève Dion est ergothérapeute ainsi qu’assistante à la coordination en ergothérapeute au sein de Réadaptation Universelle. Elle détient une maitrise ès sciences – Ergothérapie de l’Université du Québec à Trois-Rivières où elle a commencé à s’intéresser à la prévention des incapacités persistantes. En plus de son expérience clinique, elle agit à titre de mentor auprès des ergothérapeutesen regard des interventions sur les facteurs de risque de chronicité de la douleur et à la tenue de dossier. Elle a donné plusieurs formations cliniques aux ergothérapeutes de son milieu ainsi qu’aux médecins omnipraticiens.

Annik Jobin

Annik Jobin est coordonnatrice clinique au Centre montérégien de réadaptation où elle travaille depuis 1995.   Détentrice d’une maîtrise en sciences biomédicales obtenue à l’École de réadaptation de l’Université de Montréal, elle a d’abord travaillé comme physiothérapeute, puis comme conseillère professionnelle avant d’occuper son poste actuel. Le travail en interdisciplinarité, le développement professionnel, ainsi que toutes les approches qui supportent l’appropriation et l’autodétermination la passionnent. Elle a présenté quelques communications scientifiques au niveau provincial et national.

Melissa Lliberté

Mélissa Laliberté est ergothérapeute et candidate à la maîtrise en Sciences biomédicales à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle a obtenu son diplôme de premier cycle en ergothérapie à l’Université Laval en 2010. Elle pratique en tant qu’ergothérapeute en réadaptation du membre supérieur pour la clientèle en chirurgie de la main dans les établissements du réseau public de la santé et des services sociaux depuis 5 ans. Ses intérêts en recherche portent sur la validation d’une pratique interdisciplinaire avancée de l’ergothérapie en chirurgie de la main.

Joanie Maclure

Joanie Maclure est ergothérapeute et candidate au doctorat en Sciences biomédicales à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle a obtenu son diplôme de premier cycle en ergothérapie à l’Université Laval en 2010 et complété sa maîtrise en administration publique option pour analyste – concentration analyse et développement des organisations à l’ÉNAP à Montréal. Elle pratique en tant qu’ergothérapeute en réadaptation du membre supérieur dans les établissements du réseau public de la santé et des services sociaux depuis quelques années. Ses intérêts en recherche portent sur les impacts du maintien au travail pour des personnes vivant avec un problème de santé de longue durée dans une perspective de justice occupationnelle.